Quel bois choisir pour son escalier ?

Changer son escalier ou choisir celui qui viendra prendre place dans votre nouvelle maison, est toujours quelque peu délicat. En effet, loin de se limiter au passage d’un étage à l’autre, l’escalier est devenu un élément central et essentiel de la décoration. Nous l’avons déjà évoqué sur ce blog, le choix de l’escalier est réellement essentiel, puisqu’il permettra de donner un coup de jeune à l’ensemble de votre habitation, ou au contraire, il plombera la décoration que vous avez eu tant de mal à travailler ! Sans compter l’impact d’un mauvais choix, sur le prix de vente d’une maison. Un aspect vieillot ne jouera jamais en votre faveur et l’acheteur appuiera là-dessus. En un mot, le choix de votre escalier est tout sauf anodin !

Pourquoi choisir un escalier en bois ?

Avant toute chose, il est indispensable de comprendre pourquoi il est préférable d’opter pour un escalier en bois. Il existe en effet de magnifiques escaliers en métal, en inox, en aluminium, voire même en béton. Alors, pourquoi choisir un escalier bois ? Nous allons ensemble, détailler les avantages du bois…

Un matériau esthétique, d’une grande noblesse

Dans notre culture occidentale, on associe systématiquement l’escalier à son matériau : le bois. Cela est parfaitement ancré dans nos esprits et nous avons tous en tête, l’image d’un vieil escalier en bois, avec des balustres tournés à l’ancienne, dans une ferme ou une maison de campagne.

L’escalier en bois est éternel, inamovible. C’est l’image parfaite d’un ouvrage en matière noble et cette matière aura toujours sa place, et ce, dans n’importe quel intérieur et au milieu de n’importe quel type de décoration. Il suffira simplement de l’adapter afin qu’il s’accorde avec son environnement.

Un prix très accessible

L’on a beau vanter les mérites d’un produit, s’il est inaccessible à la plupart des bourses, cela n’est guère intéressant. Or, l’escalier bois a cet avantage d’être très abordable. Loin des escaliers tout métal à plusieurs milliers ou dizaines de milliers d’euros, l’escalier en bois peut se trouver à partir de 1200 à 1500€… sur mesure !

Un prix très en deçà de celui d’un escalier métallique.

Une matière durable et résistante

Le bois, s’il est bien choisi, vous permettra de conserver votre escalier durant de très longues années. Un entretien minimum sera suffisant pour traverser le temps, tout en conservant un aspect impeccable.

Nous sommes d’ailleurs parfois très surpris de recevoir des photos d’un escalier posé par nos équipes, il y a 20 ans et entretenu avec soin. L’escalier semble avoir été posé la veille, tant il est beau !

A l’inverse, un escalier béton ou métal, risque de ne pas très bien supporter le poids de l’âge, de rouiller ou de se désagréger.

Concrètement, quelle essence de bois privilégier ?

Maintenant que nous avons vu pourquoi privilégier un escalier en bois, il est important de savoir quel bois choisir. En effet, les vendeurs proposent parfois des dizaines d’essences différentes. Du hêtre, du chêne, de l’hévéa, du frêne ou du sapin. Comment se retrouver dans cette longue liste de bois, dont on ne connait souvent rien d’autre que le nom ? Quelles sont les qualités et les défauts de ces essences ? Voyons cela ensemble.

Le hêtre, un bois local, solide et classique

Bois de hêtre étuvé
Hêtre

Le hêtre, c’est monsieur passe-partout. Il permet de réaliser des escaliers rustiques, des escaliers modernes et certains, vraiment contemporains. Cette essence est résistante et durable. Le hêtre que nous proposons à nos clients est étuvé. Cela signifie qu’il est chauffé à haute température, avec de la vapeur d’eau.

Ce traitement, permet d’accentuer les qualités naturelles du hêtre. Il devient alors plus solide, plus résistant aux insectes et moins sujet à des désagréments comme les fissures.

Le chêne, un bois rustique et très durable

Bois de chêne
Chêne

Il est presque inutile de parler du chêne, tant il est connu et reconnu. Ce bois est souvent considéré comme le roi de tous les autres bois. Très dur, il résiste magistralement au passage du temps. Sa teinte marron, très spécifique, a même fini par prendre son nom : couleur chêne.

Le seul inconvénient de cette essence, reste son prix, très supérieur aux autres. Mais comme chacun le sait, la qualité, ça se paie ! Le chêne trouvera sa place dans les maisons les plus rustiques, au milieu d’une déco plutôt classique et même dans une déco moderne, si le modèle d’escalier est bien choisi.

L’hévéa, un bois lamellé-collé, clair et ultra-moderne

Bois d'hévéa lamellé-collé
Hévéa

Vient à son tour, l’hévéa. C’est un bois assez spécial, puisqu’il provient des arbres donnant le latex. Quand le précieux liquide se tarit, les arbres sont « recyclés » pour réaliser des meubles et d’autres ouvrages. Vu la taille de ces arbres, l’hévéa n’est pas un bois massif, mais est composé de petites lamelles. On dit qu’il est lamellé-collé.

L’hévéa est un bois clair, blanc-jaune. Cette couleur, très particulière, le rend très attrayant aux yeux des amateurs de décoration. Quoi de plus beau qu’un ouvrage moderne, en bois clair, agrémenté de parties en inox (garde-corps et/ou main courante) ?

L’iroko, un bois rouge idéal pour l’extérieur

Bois exotique rouge : iroko
Iroko

Et si votre escalier se trouve à l’extérieur de votre maison, pour rendre accessible directement l’étage ? Nous n’utiliserons pas les mêmes bois. En effet, il faut choisir un bois robuste, capable de supporter les rigueurs et aléas climatiques de l’extérieur. Pour cela, nous proposons l’iroko, un bois rouge très solide, qui répond parfaitement à ce cahier des charges. Contrairement à d’autres essences, il encaissera sans problème les conditions extérieures.

Le sapin, un bois économique pour des escaliers d’entrée de gamme

Bois sapin blanc
Sapin blanc

Pour finir, citons le sapin blanc du nord. Certes, nous l’utilisons un peu plus rarement, puisque c’est un bois économique, d’entrée de gamme, qui sert à réaliser des produits à bas coût. Son intérêt est donc réduit pour du sur mesure, mais il est parfait lorsque le coût est un critère absolument essentiel…

L’escalier bois, l’assurance de ne pas se tromper

Comme on l’a vu tout au long de cet article, l’escalier bois a sa place dans tous les intérieurs. Que l’on habite un loft très contemporain, ou une ancienne ferme tout ce qu’il y a de plus rustique, il existe un escalier en bois qui correspondra tout à fait à cette décoration.

Les prix rendent ce produit accessible à tout le monde et le large choix d’essences, permet à chacun de personnaliser son escalier et c’est sans compter les vernis et autres vitrificateurs, qui permettront de pousser encore plus loin cette personnalisation, en jouant sur la teinte et les couleurs !

En un mot, vous faites un bon choix en optant pour un escalier en bois, tout simplement.

Une réponse sur “Quel bois choisir pour son escalier ?”

  1. bonjour, ma mère a choisi de changer son escalier en bois car celui-ci a pris un aspect faisant sale (on avait mis du vernis mais ça ne s’est pas arrangé). Pour éviter de se retrouver avec ce problème, elle a demandé à ce qu’on pose de l’aluminium. J’ai vu les modèles mais je les trouve horrible : ils ressemblent à des marches qu’on voit sur les échelles utilisées pour faire des travaux ou celles qu’on voit dans les entreprises ! Et en plus, il me semble que ça fait un bruit infernal quand on marche dessus. Comment y remédier ? Je veux dire, comment rattraper l’aspect « escalier entreprise ou échelle de bricolage » ? Si on pose des tapis décoratifs, est-ce que cela atténuera le bruit des marches ? Ou dois-je vraiment la convaincre de prendre du bois comme matière ? Votre article est très intéressant concernant les bois faisant bien pour la maison et à la fois étant durable. Merci de votre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *