Découvrez pourquoi un antidérapant peut sauver votre vie, votre couple et votre portefeuille !

Qui ne s’est jamais « cassé la figure » dans ses escaliers ? Peu de monde lèverait la main, si nous posions cette question. Chaque année, de nombreuses personnes chutent dans leurs escaliers, que ce soit à cause de chaussures humides, d’un vitrificateur trop glissant, ou d’une cire un peu trop efficace. Comme le dirait une bonne publicité, « ce n’est pas une fatalité ! », et elle aurait raison ! Depuis longtemps, Debret Escaliers propose en option, un antidérapant. Loin d’une bande adhésive très gadget, l’antidérapant Debret cumule un certain nombre d’avantages…

Quand Janine s’est cassée la jambe en chutant dans son escalier

L’option « antidérapant » est souvent snobée par les acheteurs. Et pour cause ! C’est un peu le vilain petit canard de l’escalier, le « plus » qui ne « sert à rien », si l’on en croit certains. C’est pourtant une terrible erreur que de croire cela. Malheureusement, on l’apprend souvent à ses dépens…

L’histoire vraie d’une cliente et de son escalier

Janine – on l’appellera comme ça dans cet article – est une cliente qui s’est présentée chez nous il y a quelques mois. Elle souhaitait ardemment des marches antidérapantes. Devant son insistance, notre commercial lui a demandé pourquoi elle désirait tant cette option ?

Janine, lui expliqua alors qu’elle venait à peine de casser le plâtre qui emprisonnait sa jambe depuis de longues semaines. En cause, une double fracture tibia / péroné, causée par une mauvaise chute dans l’escalier ! Non, ça n’arrive pas qu’aux autres…

Dans son cas, c’était une paire de chaussettes alliée à des marches très (trop ?) bien vitrifiées, qui l’avaient envoyée aux urgences.

Une rééducation difficile et des conséquences irréversibles

L’on ne se sort pas d’un tel accident sans conséquences. Janine avait certes la cinquantaine, mais c’était une femme sportive et elle avait dû s’habituer à ne plus pratiquer son jogging quasi quotidien. On ne passe pas d’un lit d’hôpital aux sentiers pédestres, en quelques jours !

De plus, nous avait-elle indiqué, à son âge, c’était plus compliqué de se remettre d’un tel problème. Décalcification, ostéoporose, la santé du corps et des os n’est plus la même à 50 ou 60 ans. Il est difficile et parfois même impossible, de se remettre totalement.

Cela, c’est sans compter sur les conséquences « annexes ». La vie de famille de Janine en a pâti, tout comme sa vie de couple. Durant de longues semaines, finies, les sorties avec son mari, les repas entre amis et autres sorties shopping. Tout le quotidien du couple a été chamboulé, jusque dans les gestes les plus anodins de la vie de tous les jours. Evidemment, cette situation a causé de fortes tensions…

Alors, Janine, nous comprenions très bien pourquoi elle souhaitait un  antidérapant !

Des marches antidérapantes, des vraies, pas de l’adhésif !

Cela fait longtemps que nous avons compris les risques que peuvent représenter un escalier. C’est notre métier ! Peu importe les normes, l’escalier ne sera jamais un endroit anodin et il restera dangereux. La meilleure solution pour pallier les risques, c’est de choisir un « véritable antidérapant ». Pourquoi appuie t-on sur « véritable » ? Parce qu’il existe de nombreuses sortes d’antidérapants pour les marches d’un escalier…

L’antidérapant adhésif

Le plus simple, ce sont ces bandes adhésives, que l’on colle sur l’escalier. Certes, la pose est facile, le prix n’est pas forcément élevé, mais est-ce vraiment efficace ? Non. en tout cas, pas sur la durée.

Ces « gadgets » ont tendance à se décoller assez rapidement, à cause de l’humidité et du passage. La sécurité devient vite un vieux souvenir, quant à l’aspect esthétique, on vous laisse imaginer ce que donne une bande autocollante qui se décolle par endroits et par morceaux…

Combien de fois avons-nous vu des escaliers présentant des « traces » d’un antidérapant adhésif, depuis longtemps disparu ? Et la sécurité s’était envolée avec.

L’antidérapant incrusté

Nous avons opté pour une autre solution : l’antidérapant incrusté !

antidérapant pour marches d'escalier
Antidérapant incrusté dans une marche d’escalier

Nous creusons le bois de nos marches et y ajoutons une bande de caoutchouc. Celle-ci est alors parfaitement intégrée à la marche et elle y reste pour longtemps ! L’aspect est beaucoup plus harmonieux, puisque le système fait partie de l’ouvrage. Il n’a pas l’air d’un simple morceau d’adhésif ajouté à la va-vite, pour donner un semblant de sécurité.

Avec nos 3 générations d’expérience, nous certifions que c’est là, la meilleure solution, tant d’un point de vue esthétique, que sécuritaire. Cette intégration garantie une sûreté dans la durée et un visuel qui ne changera pas. Aucun risque que cet antidérapant ne se décolle ou ne parte en morceaux, au bout de quelques semaines.

Sécurité, durabilité, l’antidérapant incrusté est LA solution

Lorsque nous réalisons un escalier pour un lieu public, une mairie, une banque ou un magasin, nous proposons systématiquement cet antidérapant. C’est à notre avis, la meilleure solution. Un adhésif disparaît souvent rapidement (en fonction du passage). Ce n’est pas le cas de l’incrusté.

Si Janine avait choisi un antidérapant, elle n’aurait pas eu à affronter sa double fracture et ses conséquences.

Quant aux professionnels, qu’ils réfléchissent au prix d’un antidérapant incrusté, totalement indolore, et qu’ils le mettent en parallèle avec un procès intenté par un client ayant chuté dans l’escalier de leur magasin, boutique ou atelier ! Le calcul est vite fait…

Et pour finir de vous convaincre, une petite vidéo qui vaut bien un millier de mots !

Une réponse sur “Découvrez pourquoi un antidérapant peut sauver votre vie, votre couple et votre portefeuille !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *