Escalier hélicoïdal : 4 raisons de ne pas l’acheter !

Si les courbes et le design de l’escalier hélicoïdal séduisent de nombreux acheteurs en quête d’un bel escalier, nombreux sont ceux qui le choisissent sans en connaître les défauts, voire même les pièges ! Superbe en photo et dans un salon, l’escalier hélicoïdal se révélera très rapidement traître, surtout si vous l’achetez en magasin de bricolage. Explications…

Étroit et peu pratique

Besoin de monter à l’étage ? Pas de problème, vous emprunterez votre escalier aussi facilement que n’importe quel autre. Mais si l’envie vous prend de jouer les déménageurs ou de déplacer le piano ou l’armoire de la grand-mère, prévoyez une grue et une grande fenêtre ! Ce n’est certainement pas votre escalier hélicoïdal qui vous permettra de déplacer tout ça ! Il est en effet assez étroit et ses courbes se transformeront en cul-de-sac au premier déplacement « de taille ». Pensez-y !

Vous avez le mal de mer ? Oubliez le !

Les escaliers hélicoïdaux achetés dans le commerce sont souvent instables et au bout de quelques temps, les marches finissent par bouger et donner une impression de « tangage ». Soit elles glissent le long du fût central, soit, si l’escalier dispose d’un limon central, elles bougent de droite à gauche. Les mouvements donnent alors une impression d’insécurité, voire de danger et les clients se précipitent alors pour en changer et prendre un escalier plus classique (et surtout moins risqué, selon eux !).

Un prix qui fait mal

Si les hélicoïdaux du commerce ne sont pas forcément chers, il y a une raison… Réalisés à bas coût dans d’autres pays, ils ne sont pas faits pour durer. Alors certes, vous aurez pendant quelques mois voire années, un « bel escalier », mais il faudra rapidement le changer ou supporter ses tangages et tous les fabricants d’escaliers français, se retrouvent face à des clients déçus par ces modèles à bas prix.
Si vous souhaitez un véritable hélicoïdal, réalisé dans les règles de l’art, il faudra débourser une certaine somme, voire une somme certaine ! Alignez au moins 4 zéros sur votre chèque pour que la qualité soit au rendez-vous. Cependant, le prix ne rendra pas le modèle plus pratique à utiliser !

Des matériaux très moyens

Nos fameux hélicoïdaux du commerce, qui vieillissent si mal, sont souvent fabriqués à la va-vite, avec des matériaux très bas de gamme. Préférez un bois brut à un bois de sapin ou à un bois d’entrée de gamme, pas fait pour durer. Préférez l’inox en quantité, à quelques ajouts d’aluminium ça et là, censés donner un aspect « métallique »… En un mot, fuyez les modèles réalisés pour tirer les prix au plus bas, sans se soucier des conséquences !

Bref, quoi choisir à la place d’un hélicoïdal ?

La meilleure solution, c’est tout simplement un escalier en demi-tour, qui ne prendra pas plus de place, qui sauvera votre plan épargne et qui vous permettra de jouer les Valérie Damidot partout dans votre maison, sans craindre de rester coincer dans l’escalier avec un meuble. Chez Debret Escaliers, c’est vraiment la solution que l’on propose aux fans de l’hélicoïdal, qui finissent souvent par se laisser tenter et qui adorent !

Pour finir, on ne peut que conseiller de faire confiance à un spécialiste. Chacun son travail et son expertise. Pour un produit de qualité, contactez un fabricant d’escaliers et n’achetez pas le premier escalier vu dans le magasin de bricolage du coin, sous peine de devoir rapidement ressortir le portefeuille pour acheter un « vrai » escalier !