Escalier : Comment éviter les fissures ?

Vous vous êtes enfin décidé sur un modèle d’escalier bien précis et vous savez qu’il sera parfait pour vous ? Génial ! Quelques semaines plus tard, les poseurs arrivent et installent votre nouvel escalier. Tout est parfait. Mais… Quelques jours ou semaines plus tard, une petite fissure apparaît  Le bois se fend et la fissure s’étend doucement. Puis une autre… Cela peut arriver car le bois est vivant et réagit à son environnement ! Nous allons voir comment éviter ce problème.

Température et humidité : Attention aux fissures !

Le bois est effectivement une matière vivante et il est loin d’être inerte. Il réagit aux changements de température, mais également au taux d’humidité de son environnement. Il est donc « habitué » aux conditions de nos ateliers ! Lors de son installation, il passe d’un environnement à un autre. L’humidité change et la température n’est plus la même. Cela est « normal », mais si ces changements sont trop brusques, l’escalier n’a pas le temps de s’adapter et il réagit comme un verre glacé sur lequel on verse de l’eau bouillante : il se fissure !

Préparer l’arrivée de l’escalier pour éviter les drames

Il est donc important de préparer l’environnement dans lequel sera installé l’escalier, avant son arrivée. En été, il n’y a rien à faire. En hiver, il faut baisser la température environ 24 heures avant l’arrivée des poseurs, pour que le choc ne soit pas trop violent pour le bois. Vous ne vous rendez peut-être pas compte, mais l’escalier va passer d’un atelier assez froid, à une température de presque 20 degrés ! Un écart de quelques dizaines de degrés en quelques minutes. Un choc qui le fragilise et risque de le fissurer.

Assurez vous que la pièce ne soit pas trop humide

Hormis la température, l’humidité est également à surveiller. Chantier neuf, vérifiez qu’il n’y a pas d’infiltration d’eau. Maison déjà habitée, faites en sorte que la pièce où sera installé l’escalier, possède une hygrométrie « normale ». Ce ne doit être ni un sauna à l’air saturé d’eau, ni le désert de Gobi, trop sec.

Après l’installation de l’escalier

Remontez progressivement la température, pour éviter tout choc thermique et profitez de votre nouvelle acquisition ! Le bois s’habituera à son environnement et 3 mois plus tard, il faudra le « nourrir » en apportant les finitions, sous peine là aussi de voir le bois se fendre à cause de la « soif » ou de se mettre à grincer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *