Comment prendre les cotes d’un escalier ?

Vous avez décidé de changer votre escalier ? Evidemment, vous allez passer par la case devis. Si vous n’avez pas de plans à envoyer à votre fabricant d’escaliers, un petit schéma coté pourra faire l’affaire. Mais encore faut-il savoir comment prendre les cotes d’un escalier ! Que signifient les termes obscures employés par votre escaliéteur ? « Épaisseur de dalle », « hauteur de sol à sol » ou encore « encombrement de départ », nous vous expliquons tout…

Pourquoi les cotes sont-elles importantes ?

Afin de chiffrer votre projet, votre fabricant d’escaliers ou votre menuisier, a besoin d’informations. Un escalier droit d’une longueur X, n’aura pas le même coût qu’un escalier quart de tour bas d’une longueur Y, avec un encombrement de départ Z.

Sans plans, les cotes permettront donc à votre escaliéteur de savoir ce qu’il doit chiffrer et de vous donner un devis précis. Cela vous évitera des mauvaises surprises et des surcoût inattendus.

Vous pourrez alors faire votre choix en toute confiance.

Encombrement, largeur de trémie, épaisseur de dalle…

Puisqu’une image est plus parlant que des explications écrites et parfois assez hermétiques, nous avons réalisé un document vous permettant de prendre les cotes de votre escalier sans vous tromper ! Le tout est assez explicite.

L’erreur souvent commise est de mesurer la hauteur du sol au plafond, alors qu’elle se prend du sol au sol fini du niveau supérieur. Pour le reste, vous devriez aisément vous en sortir. Vous n’avez qu’à cliquer sur l’image ci-dessous, pour la voir s’afficher en taille réelle.

Comment mesurer les cotes de votre escalier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *