Dictionnaire de l'Escalier

 

Acheter ou remplacer son escalier, c'est bien... Mais le client est vite perdu au milieu des termes techniques, de la terminologie et des mots plus ou moins barbares utilisés par les vendeurs et les fabricants d'escaliers. Si l'on vous demande quelle est votre échappée, combien vous souhaitez de lisses horizontales ou si vous préférez un limon ou une crémaillère, saurez-vous quoi répondre ? La plupart des gens non. C'est logique. L'escaliéteur utilise un langage technique qui lui est propre, comme n'importe quel professionnel. Debret Escaliers vous propose de vous aider un peu et d'éclairer votre lanterne. Certes, nos définitions ne sont parfois pas très académiques, mais nous avons simplifié au mieux, afin d'être le plus clair possible !

 

Trémie : C'est l'espace, l'ouverture dans le sol, qui permettra de poser l'escalier. On parle "d'ouverture de trémie", quand elle n'est pas encore créée et qu'il faut la réaliser. De sa taille dépendent les dimensions de l'escalier.

 

Cage d'escalier : C'est la zone, l'espace occupé par l'escalier.

 

Marche : C'est évidemment la partie sur laquelle vous posez le pied !

 

Contremarche : C'est la partie verticale entre deux marches. Elle est perpendiculaire à celles-ci et permet de sécuriser le pied. On peut également trouver des escaliers sans contremarches.

 

Nez de marche : C'est le bord de la marche, qui est très souvent arrondi. Il sert de base pour calculer de nombreuses choses (échappée etc.). Un escalier peut être fabriqué sans nez de marche, pour lui donner un aspect plus moderne et très "découpé".

 

Échappée : C'est la hauteur entre le nez de marche et l'obstacle qui le surplombe directement : plafond, palier etc.

 

Giron : C'est la "profondeur" de la marche. Lorsque vous posez le pied sur la marche, le giron est la distance entre deux nez de marche.

 

Main courante : On l'appelle souvent la "rampe" de l'escalier. Vous posez la main dessus pour monter ou descendre l'escalier.

 

Garde-corps : Ce sont les "barrières" ou "rambardes" qui vous évitent de tomber. Ils sont composés de la main courante et des balustres (ou des lisses). On parle de garde-corps d'étage, lorsqu'il se trouve sur un seul niveau et de garde-corps "rampant", quand il accompagne l'escalier, d'un niveau à un autre.

 

Balustre : Pièces verticales des garde-corps, les "barreaux" qui le composent.

 

Lisse : Ce sont des pièces horizontales (tubes inox), parallèles à la main courante, qui remplacent des balustres.

 

Limon : Les limons sont les "côtés" de l'escalier, dans lesquels viennent s’emboîter les marches de l'escalier.

 

Crémaillère : La crémaillère, sert, tout comme le limon, à soutenir les marches. Mais les marches sont directement posées sur elle et non pas emboîtées.

 

Limon-crémaillère central (ou crémaillère centrale, plus justement): Il est disposé au centre de l'escalier et prend la forme d'une poutre crantée sur laquelle reposent les marches.

 

Poteaux : Ils permettent d’assembler les différents éléments de l'escalier ensemble.

 

Quart de tour : Escalier qui "tourne" à 90°, soit en haut (quart de tour haut), en bas (quart de tour bas) ou au centre (quart de tour central).

 

Demi-tour : Facile à deviner...

 

Debret Escaliers

5 rue de l'église 62127 LIGNY ST FLOCHEL

Tél : 03.21.47.35.82 Fax : 03.21.47.30.95

Suivez nous sur Facebook, Twitter et G+                                                             Version mobile - Plan du site - Mentions légales - Blog - Partenaires - CGV